OHRC launches public interest inquiry into Toronto police racial profiling

December 4, 2017

 

OHRC launches public interest inquiry into racial profiling and racial discrimination by the Toronto Police Service

 

Toronto – The Ontario Human Rights Commission (OHRC) announced that it has launched a public interest inquiry into racial profiling and racial discrimination by the Toronto Police Service (TPS). Using its legislated inquiry powers under section 31 of Ontario’s Human Rights Code, the OHRC has called for the TPS, the Toronto Police Services Board (TPSB) and the Special Investigations Unit to provide a wide range of data to determine exactly how and where racial profiling operates in law enforcement.

The OHRC is inquiring into the practices and activities of the TPS between January 1, 2010 and June 30, 2017, to assess whether they are consistent with racial profiling and racial discrimination against the Black community, including in the areas of:

  • Stop and questioning practices
  • Use of force
  • Arrests and charges, and forms and conditions of release for various offence categories, including:
    • simple drug possession
    • obstructing or assaulting a police officer
    • causing a disturbance
    • failing to comply with a bail condition (see Terms of Reference for complete list).

The Commission will also examine the TPS and TPSB’s culture, training, policies, procedures and accountability mechanisms relating to racial profiling and racial discrimination.

The OHRC expects to examine and report on any other relevant circumstances that may arise during the course of the inquiry. They will conduct research, retain experts, consult with key stakeholders, and receive information from affected individuals, interested groups and organizations (contact legal@ohrc.on.ca or 416-314-4547).

“The community has waited for over 40 years to see progress towards eliminating racial profiling, and it can’t afford to wait any longer,” said OHRC Chief Commissioner Renu Mandhane. “Now is the time to pinpoint the problem areas, and do something about them. Ultimately, there is no trust without truth.”

 

 

The Ontario Human Rights Commission promotes and enforces human rights to create a culture of human rights accountability.”

 

www.ohrc.on.ca       www.facebook.com/the.ohrc       twitter.com/OntHumanRights


 

Le 4 décembre 2017

 

La CODP lance une enquête d’intérêt public sur le profilage et la discrimination raciale par le service de police de Toronto

 

Toronto – la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a annoncé qu’elle a lancé une enquête d’intérêt public sur le profilage et la discrimination raciale par le service de police de Toronto. Grâce à ses pouvoirs statutaires en vertu de l’article 31 du Code des droits de la personne de l’Ontario, la CODP a demandé au service de police de Toronto, à la Commission de services policiers de Toronto (CSPT) et à l’Unité des enquêtes spéciales de fournir toute une série de données visant à déterminer avec précision comment et quand il existe des disparités raciales au sein des services d’application de la loi.

La CODP enquête sur les pratiques et les activités du service de police de Toronto entre le 1er janvier 2010 et le 30 juin 2017, afin d’évaluer s’il existe de façon constante un profilage racial et une discrimination raciale à l’égard de la communauté noire, y compris dans les domaines suivants :

  • Pratiques d’interpellation et d’interrogation
  • Incidents faisant appel à l’utilisation de la force
  • Arrestations et accusations, et formes et conditions de libération pour différentes catégories d’infractions, y compris :
    • simple possession de drogue,
    • obstruction ou outrage à un agent de police,
    • troubles causés et défaut de se conformer à une condition de libération conditionnelle (voir Cadre de référence pour la liste complète).

La CODP examinera aussi la culture, les programmes de formation, les politiques, les modalités et les mécanismes de responsabilisation du service de police de Toronto et de la CSPT concernant le profilage et la discrimination raciale.

La CODP mènera les travaux de recherche, engagera des spécialistes, consultera des intervenants clés et recevra des renseignements des personnes visées et des groupes et organismes concernés. Nous encourageons en particulier les personnes qui pensent avoir été victimes de discrimination raciale de la part du service de police de Toronto à communiquer avec la CODP (courriel : legal@ohrc.on.ca ou téléphone : 416-314-4547).

« Depuis plus de 40 ans, la communauté noire de Toronto demande des mesures concrètes pour mettre un terme à la discrimination raciale dans les services de police », a déclaré la commissaire en chef de la CODP, Renu Mandhane. « Il est maintenant temps d’identifier les zones problématiques, et faire quelque chose à leur sujet. En fin de compte, il ne peut y avoir de confiance sans vérité. »

 

 

« La Commission ontarienne des droits de la personne promeut et met en œuvre les droits de la personne, afin de créer une culture de responsabilité en matière de droits de la personne. » 

 

http://www.ohrc.on.ca/fr       www.facebook.com/LaCODP       twitter.com/LaCODP

Pin It

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *